Migration et développement – cohésion sociale et changement climatique

Dessin par Khalid Gueddar

L’Ambassade de France au Maroc lance un nouvel appel à projets visant à soutenir les actions favorisant un renforcement des relations positives entre migrations et développement durable. Les projets retenus, qui s’effectueront sur une année (septembre 2020-septembre 2021), recevront un soutien financier et technique de l’Ambassade.

CONTEXTE DES ACTIONS À METTRE EN PLACE

La contribution positive des migrations pour une croissance inclusive et pour le développement durable a été reconnue dans l’Agenda pour le développement 2030. Les pays se sont engagés à coopérer « internationalement pour assurer une migration sûre, ordonnée et régulière qui inclut le respect absolu des droits de l’Homme et le traitement humain des migrants indépendamment de leurs statuts migratoires, que ce soit des réfugiés ou des populations déplacées ». Par ailleurs, les Pactes mondiaux sur les réfugiés et les migrations, signés en 2018, représentent un engagement supplémentaire pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

La France promeut une vision équilibrée de la migration, fondée sur la nécessaire protection des droits humains, la nécessité d’adopter des systèmes efficaces de gestion des migrations, la lutte contre la migration irrégulière et la mobilisation des diasporas pour le développement.

Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères s’est doté en 2013 d’une stratégie « Mobilité, migration et développement » ayant pour objectif de renforcer la contribution de la mobilité et de la migration au développement des territoires d’origine. S’inscrivant en droite ligne des orientations contenues dans cette stratégie, un Plan d’action « Migrations internationales et développement » a été adopté lors du Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) de février 2018. Co-rédigé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le ministère de l’Intérieur, l’AFD, Expertise France, l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) et en concertation avec les collectivités territoriales et la société civile, ce Plan d’action a pris, pour la période 2018-2022, de nouveaux engagements en faveur du soutien aux apports positifs des migrations pour le développement.

Une étude réalisée par l’Organisation Internationale du Travail, intitulée « Faire des migrations un facteur de développement : une étude sur l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest » démontre que la migration a un impact positif dans le développement économique des pays de destination.

QUI PEUT CANDIDATER ?

Cet appel à projets s’adresse uniquement à des associations marocaines, c’est à dire des structures enregistrées en tant qu’association auprès de la Wilaya.
Les associations portées par des jeunes et des femmes sont encouragées à participer.
Les coalitions d’associations sont éligibles, dès lors que l’association cheffe de file est responsable de la candidature.

QUELS TYPES DE PROJETS SONT SOUTENUS ?

Le projet doit être au bénéfice final des populations cibles (migrants, immigrés, populations hôtes). L’implication et la participation directe et active de ces populations est obligatoire.

Il est souhaitable que le projet puisse être pérennisé et dupliqué. Les expériences pilotes seront étudiées avec attention.

Les initiatives concernées sont multiples, dès lors qu’elles concernent des démarches de coalition (impliquer tous les acteurs en incluant les collectivités territoriales, les représentants des diasporas, le secteur public comme le secteur privé).

Cet appel à projet vise à soutenir les associations travaillant sur deux axes particuliers, et compte tenu de la situation singulière du Maroc, terre d’accueil, de transit et de départ :
1. Favoriser la cohésion sociale autour de la migration au Maroc
2. Lutter contre les départs contraints par le changement climatique

DATE DE VALIDITÉ DE L’APPEL À PROJETS ET FINANCEMENT

Les projets proposés devront s’effectuer en une année, entre septembre 2020 et septembre 2021.

Le financement sera compris entre 100 000 et 200 000 dirhams marocains. Un co-financement de 10% du montant global du projet est requis.

L’Ambassade de France s’engage à soutenir les associations sélectionnées financièrement à travers une subvention et à accompagner le développement du projet : les associations retenues bénéficieront de sessions de formation.

Les associations intégreront le réseau des associations soutenues par le pôle gouvernance de l’Ambassade de France et pourront bénéficier de l’expérience des associations marocaines faisant face à des problématiques similaires.

Les projets sélectionnés bénéficieront d’une visibilité sur le site internet et les réseaux sociaux de l’Ambassade de France. Les actions des associations seront présentées lors des réunions de coordination entre les bailleurs internationaux.


Téléchargement du dossier d’Appel d’Offres

« Migration et développement »

(septembre 2020 – septembre 2021)


Pour le formulaire de demande de subvention, cliquez ici 

 

 

Pôle GouvernanceMigration et développement – cohésion sociale et changement climatique