Résultats de l’appel à projets 2020 “Migration et développement”

L’Ambassade de France au Maroc a lancé en mars un appel à projets “Migration et développement” destiné à la société civile.

Après délibération du comité de sélection, les associations retenues sont les suivantes :

  • ASTICUDE
    Projet « INSIJAM : Nador et Selouane villes interculturelles, sociales et inclusives »
    Nador et Selouane

Ce projet cherche à promouvoir des espaces de réflexion et de participation sur le vivre-ensemble, l’inclusion et l’interculturalité pour développer des villes sociales et soutenables au Maroc. A travers le domaine éducatif de Nador, grâce à la formation des enseignants et à des ateliers pour les élèves, il a pour objectif de développer dans la pratique ces valeurs au travers d’un conseil municipal d’enfants. Le projet se veut pilote, en vue d’être décliné par la suite à Selouane puis dans d’autres villes.

  • The Minority Globe
    Projet « Yemoleh et Yemoh sous l’Arbre à Palabres
    Casablanca

Le projet vise à organiser cinq ateliers auprès d’écoles et de maisons des jeunes de cinq quartiers de Casablanca qui présentent une grande mixité́ de communautés, afin de publier un conte illustré par les enfants autour du vivre ensemble et de la migration forcée par le changement climatique. Ce conte sera une adaptation de la pièce de théâtre « Yemoleh et Yemoh sous l’Arbre à Palabres » qui prône l’expression des diversités culturelles et la cohésion sociale.

  • Tagadirt
    Projet « Mobilisation locale pour le renforcement des capacités professionnalisantes des jeunes et leur implication à la vie active »
    Fam El Hisn (Tighirt et Tamsouqt)

Le projet soutiendra deux coopératives agricoles pour faciliter l’engagement des jeunes et des femmes dans les travaux agricoles, il développera un programme complet de renforcement des capacités des jeunes agriculteurs en matière d’agro-écologie et d’adaptation aux impacts du changement climatique sur l’économie locale. En permettant le renforcement de capacités de jeunes de la région, le projet espère contribuer à réduire le nombre de départs de la région.

  •  La Cinémathèque de Tanger
    Projet « Restons vivant ! »
    Tanger

Il s’agit d’un projet hybride, entre le documentaire de création et l’écriture théâtrale, qui sera produit lors d’ateliers organisés à Tanger avec une vingtaine de migrants, de jeunes artistes tangérois et des acteurs de la société civile. Ce travail témoignera du parcours des migrants pour arriver au Maroc mais aussi de leur vie quotidienne depuis qu’ils y vivent, de leur relation à la ville et à la population. Le film réalisé servira ensuite d’outil de sensibilisation et de débat sur les conditions de vie des migrants au Maroc, sur la perception de la société marocaine à leur égard et sur les espaces du vivre ensemble.

  • Kirikou
    Projet « Mathusalem »
    Rabat

Le projet consiste en la création d’une crèche interculturelle accueillant des enfants de populations migrantes et non migrantes, et de proposer en parallèle aux mères qui le souhaitent d’accéder à une formation aux métiers du jardinage. Il cherche ainsi à favoriser l’intégration sociale des populations migrantes au Maroc.

  •  Pionniers du Changement pour le Développement et la Culture (PCDC)
    Projet « Pour une ville de diversité culturelle »
    Oujda

L’association souhaite mettre en place un bureau d’accueil et d’orientation des migrants ainsi qu’une application qui centralise tous les informations des services publics et des ONGs à leur destination, téléchargeable sur tous les types de smartphones. A la fois, le projet consiste à former ou à renforcer les capacités du personnel administratif de la collectivité locale en matière de migration. L’objectif est d’intégrer la migration dans la planification territoriale du développement et sur le long terme, de contribuer à l’intégration des migrants à travers l’amélioration de leur accès aux services publics.

  •  La Fondation Orient-Occident
    Projet « Développement communautaire de Dcheir »
    Dcheir, (province de Larache)

Le projet cherche à appuyer les activités agricoles génératrices de revenus dans le village de Dcheir et à mettre en place des structures de l’économie sociale et solidaire au travers de coopératives agricoles et artisanales, et ce afin de contribuer au développement communautaire du village et, à long terme, de lutter contre la migration.

  •  L’Organisation des Jeunes Africains
    Projet « Mayadin »
    Tanger, Tétouan, Martil

Le projet a pour objectif de favoriser la cohésion sociale à travers l’organisation d’activités culturelles et sportives et de tables rondes afin d’échanger sur les thèmes de la valorisation de la culture et le vivre-ensemble.

  •  Proper Thought for Development
    Projet « Ensemble pour Sjilmassa de Demain »
    Rissani

Le projet mettra en place un programme d’incubation de projets d’éco-entreprenariat pour tenter de limiter les départ des jeunes de la région et vise à l’organisation d’une conférence autour de la cohésion sociale, de la migration et du développement durable.

  • La coopérative agro-écologique Maamrane
    Projet « Agriculture agro-écologique pour la sensibilisation et l’insertion des jeunes et la préservation de l’environnement dans les oasis menacés »
    Commune Souk Lakhmis Dades

La coopérative prévoit de sensibiliser les jeunes lycéens, les étudiants en formation professionnelle et les agriculteurs locaux aux bienfaits de l’agriculture biologique et à la préservation de l’environnement. Le projet a pour objectif de contribuer à la lutte contre le changement climatique, mais également de développer un modèle d’investissement et de création d’emplois pour les jeunes de la région, afin de lutter contre le départ de ces derniers.

  •  Global Diasporas
    Projet « Afrikech »
    Marrakech

Afrikech est un projet de développement communautaire inclusif en faveur des migrants subsahariens installés à Marrakech. L’association Global Diasporas souhaite créer des lieux de rencontres et d’échanges propices au dialogue interculturel, élément clé de l’intégration sociale, économique et culturelle des diasporas subsahariennes et ainsi participer à la déconstruction des préjugés qui prévalent encore largement sur la migration.

 

Ces associations entrent dans un partenariat avec l’Ambassade de France. Elles recevront un financement et un accompagnement tout au long de la mise en œuvre de leur projet.

Pôle GouvernanceRésultats de l’appel à projets 2020 “Migration et développement”