Cycle Cinéma contre les violences faites aux femmes et aux filles

Chaque année, le 25 novembre marque la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, soutenu en 2020 par un cycle de cinéma en ligne organisé par l’Ambassade de France et l’Institut français du Maroc, à partir du 2 décembre.

Comme chaque année depuis 2008, une campagne mondiale est organisée par ONU Femmes sous le mot d’ordre « 16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles » à l’invitation du Secrétaire général de l’ONU. La campagne démarre le 25 novembre et se prolongera jusqu’au 10 décembre, date de la Journée internationale des Droits Humains.

L’organisation de la campagne mondiale “16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes et aux filles” est marquée cette année par le contexte de la pandémie de COVID-19. Cette crise sanitaire et les mesures de confinement qui l’accompagnent ont eu, partout dans le monde, un impact sur les violences exercées contre les femmes.

Dans le cadre de cette campagne, menée en partenariat avec ONU Femmes et la Délégation de l’Union européenne au Maroc, l’Ambassade de France et l’Institut français du Maroc organisent à partir du 2 décembre un cycle de cinéma en ligne autour des violences conjugales et familiales.

Accès via un lien qui sera publié sur l’événement Facebook, disponible ici : https://www.facebook.com/events/1032784880575190/

• mercredi 02 décembre – 21h00 : Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

Rendez-vous mercredi 2 décembre à 21H00 pour le film “Jusqu’à la garde” sur ce lien : https://sallevirtuelle.25eheure.com/seance/4078/

Mostra de Venise 2017 : Lion d’argent de la meilleure mise en scène et Prix Luigi De Laurentiis du meilleur premier film
Quatre Césars en 2019, dont ceux du meilleur film et de la meilleure actrice

Après le divorce du couple Besson, Miriam demande la garde exclusive de son fils pour protéger celui-ci d’un père qu’elle accuse de violences. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué et Julien, au milieu de ses parents séparés, se débrouille pour éviter le pire.

• dimanche 6 décembre – 21h00 : 10ème chambre, instants d’audience de Raymond Depardon

Exceptionnellement, Raymond Depardon et son équipe filment de mai à juillet 2003 le déroulement des audiences de la 10ème Chambre Correctionnelle de Paris, nous plongeant dans le quotidien d’un tribunal.

• mercredi 9 décembre – 21h00 : Mon roi de Maiwenn (France – 2h10)

Plateforme de visionnage “Salle virtuelle” accessible depuis https://www.facebook.com/events/1032784880575190/

Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré ? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer.

8 César en 2016, dont celui du Meilleur Film, Prix d’interprétation féminine Cannes 2015 pour Emmanuelle Bercot

adminAssoFrMaCycle Cinéma contre les violences faites aux femmes et aux filles